Tableau récapitulatif comparant l’irrigation du côlon chez un praticien, et chez vous, avec la planche COLON-NET

Remarque

Praticien

Planche COLON-NET

Il n’y a pas de praticien près de
chez vous

Vous faites des kilomètres en voiture pour en trouver un ; coût important, dérangement…

Aucune importance, vous avez tout ce qu’il faut à la maison !

Il y a un praticien près de chez vous

Vous devez prendre rendez-vous, vous déplacer, y consacrer certainement une demi journée…

Aucune importance, vous êtes autonome ! C’est chez vous, quand vous voulez, aussi souvent que vous voulez !

C’est quand même quelque chose de très intime…

En effet, beaucoup de gens ne sont pas prêts à se laisser insérer une canule rectale par n’importe qui. Mais les praticiens font ça très bien ! (1)

Avec la planche COLON-NET, vous êtes seul/le chez vous…
Ou avec qui vous voulez !

Combien de séances faut-il pour nettoyer un côlon complètement ? (2)

Beaucoup ! Idéalement une irrigation matin et soir pendant 5 à 7 jours, série à répéter plusieurs fois la 1ère année.
Budget annuel chez un praticien : plus de 2 000 euros !
Avec la planche COLON-NET, vous organisez votre détoxination en toute autonomie, et pour un coût dérisoire.

L’irrigation du côlon coûte cher…

En effet, les praticiens utilisent un matériel sophistiqué, cher, qu’ils doivent amortir par un prix à la séance élevé : de 70€ à 120€.

Non, le prix de la planche COLON-NET est amorti dès le 3ème usage. Ensuite c’est gratuit. Et toute la famille en profite ! (et les amis ?!)

Oui mais un appareil professionnel possède des avantages certains !

Faux ! Son seul « avantage » – l’absence d’odeur et de bruit – est en fait un inconvénient : cela vous empêche de vous reconnecter à votre réalité corporelle intime, étape indispensable de tout processus de guérison.

Il y a aussi le contrôle de la pression d’eau, du débit, et de la température…

En effet, tout est automatique, c’est ce qui rend la machine si onéreuse.
En fait, cela vous confine à un rôle complètement passif…

Tous ces contrôles sont très simples à réaliser par vous-même sans la moindre difficulté (3). C’est vous qui gérez entièrement vos séances.

Et la propreté ?…

En effet, chez un praticien, la propreté atteint des sommets : rien vu, rien senti, rien entendu.
Plus « propre », impossible…!

La planche COLON-NET permet un usage raisonnablement propre (4).

Puis-je voir ce qui sort de mon corps ?

Non, le praticien l’aperçoit l’espace d’une fraction de seconde à travers un tube transparent, puis c’est irrémédiablement perdu.

Oui, et c’est fondamental; c’est un des plus gros avantages de la pratique chez soi avec une planche COLON-NET (5)

L’irrigation du côlon est une pratique compliquée qui requiert de l’expertise

Faux.

Il n’y a rien de plus naturel, de plus simple et de plus doux que d’introduire de l’eau dans un côlon (6)

Mais n’est-ce pas une pratique dangereuse si elle est mal faite ?

Non. En l’occurrence, on ne peut pas « mal faire »… Et on n’a jamais entendu parler de problème, depuis 40 ans que cet outil existe.

Introduire de l’eau dans un côlon est une des choses les plus bénéfiques qui soient. Et s’il y avait jamais eu d’accidents, vous imaginez que ça se saurait ! Les détracteurs des pratiques de santé naturelles sont si nombreux… Ils n’attendent que ça !

On m’a parlé de possible perforation du côlon…

La grosse canule rectale rigide utilisée par les praticiens n’est introduite que de 5 – 6 cm et ne peut en aucun cas blesser le côlon.

A fortiori, les petites canules simples, flexibles, livrées avec la planche COLON-NET ne présentent absolument aucun risque. (7)

Je souffre d’hémorroïdes,
puis-je pratiquer l’irrigation du côlon ?

Oui, mais les canules à 2 voies des praticiens sont rigides et font 2,5 cm de diamètre. Il faudra beaucoup de vaseline et un praticien adroit…

Bien sûr, les canules simples utilisées avec les planches COLON-NET sont très flexibles et ne font que 7 mm de diamètre – le diamètre d’un crayon.

Quelle quantité d’eau utilise-t-on au cours d’une irrigation ?

Demandez à un praticien combien de litres d’eau il utilise ; il sera bien embêté pour vous répondre ! De fait, beaucoup utilisent très peu d’eau…
(relire la note 3)

Vous remplissez vous-même votre jerrican et savez exactement la quantité d’eau que vous utilisez à chaque séance. C’est important !

D’autres éléments ?

On ne peut pas uriner au cours d’une séance avec un praticien. Ça peut vous obliger à l’interrompre pour aller aux toilettes…

Vous vous trouvez au-dessus de vos WC et n’avez aucune difficulté pour décharger votre vessie à tout moment pendant votre irrigation.

Autre chose ?

Il est fréquent d’évacuer des matières durcies dont la taille interdit le passage par la canule rigide du professionnel. Vous ressentez alors la sensation désagréable provoquée par l’impérieuse nécessité d’aller vous asseoir sur les toilettes pour évacuer.

La petite canule flexible, réservée à l’introduction de l’eau propre, permet l’évacuation, autour d’elle, de tout ce qui se présente.
Et si des matières plus volumineuses la font sortir, on la réinsère avec 2 doigts en restant confortablement allongé.

Un dernier point

Il est rare qu’un praticien, sur une séance, ajoute quoi que ce soit à l’eau de l’irrigation. La plupart des appareils à système fermé qu’ils utilisent ne le permettent d’ailleurs pas.
C’est pourtant souhaitable pour obtenir certains effets…

C’est très facile chez vous ; selon les cas, vous ajouterez des infusions, de l’urine, de l’argile, du café, de l’ail, et bien d’autres choses…

Notes

(1) Certaines personnes peuvent avoir du mal à supporter l’embarras d’une telle situation. Mais la plupart des gens surmontent sans émotion particulière cette phase de la séance chez un praticien.

(2) Ne croyez pas un praticien qui vous dit « selon les cas, une série initiale de quelques séances suffit, et ensuite un rappel une fois par an » !
D’abord, personne ne peut savoir ce que vous avez dans le côlon ; le « selon les cas » est donc tout à fait présomptueux !
Ensuite, un praticien a rarement l’expérience de séances multiples rapprochées (elles coûteraient cher au patient !).
Il n’a jamais vu ce qui peut sortir d’un côlon après une dizaine d’irrigations étalées sur 5 jours !… (Et parfois seulement au bout de plusieurs séries de 10 irrigations !)
Et d’ailleurs, le praticien ne voit rien du tout, puisqu’il utilise un système « fermé », qui ne permet que d’apercevoir de façon très brève les matières éliminées à travers un tube de verre.
Avec la planche COLON-NET, tout ce qui sort de votre corps est disponible pour être observé, analysé, photographié…
Chez un praticien, si l’on n’est pas en état de jeûne, on ne nettoie pas réellement le côlon des déchets anciens ; on n’évacue que les matières fécales provenant de nos derniers repas.
C’est cher payé pour une évacuation normale de matières fécales courantes…

(3) Le réservoir d’eau disposé chez vous en hauteur sur une étagère ou un meuble, vous donne une pression naturelle parfaite.
La gravité est une loi naturelle formidable ; pourquoi utiliser une pompe ?!
Au fait… Vous ne croyez quand même pas que les appareils des professionnels fonctionnent comme des Kärcher ?!!!
Bien sûr que non ; dès que l’eau a franchi l’anus, elle s’écoule avec une pression très faible dans le rectum et les autres parties du côlon. Un jerrican placé assez haut au-dessus de la planche COLON-NET permet de bénéficier d’une pression largement suffisante. Tout l’art du praticien consiste à faire circuler naturellement cette eau pour qu’elle irrigue l’ensemble du côlon, jusqu’au caecum. C’est une pratique qui s’acquiert très vite sans avoir d’études ni suivi de stages ! 🙂

Quant à la température de l’eau, votre petit doigt sera le meilleur des thermomètres ! Dans l’irrigation du côlon, la température n’est pas le plus important – c’est comme pour le shampoing chez le coiffeur…
Et pour ce qui est du débit de l’eau, avec la planche COLON-NET, c’est vous qui le contrôlez parfaitement grâce au petit robinet fournit, très simple à actionner d’une seule main.
Vous restez à tout moment totalement maître du processus.
Personne mieux que vous ne peut savoir ce que vous ressentez, si vous pouvez encore laisser entrer de l’eau dans votre côlon ou si c’est assez.
Un praticien, ne peut vous poser la question toutes les 30 secondes et plutôt que de vous incommoder, il se contentera le plus souvent d’introduire un minimum d’eau.
Au final, il est probable que vous aurez fait une séance avec quelques litres d’eau seulement, ce qui ne saurait être réellement efficace.
Chez vous, vous en utiliserez beaucoup plus, autant que vous voulez.

(4) Il vous restera à actionner la châsse des WC, et à rincer un peu le tunnel de la planche sous la douche ou dans la baignoire ! Rien d’extraordinaire…

(5) Chez vous, vous pouvez même observer de près, photographier ou prélever (pour analyse) ce qui est sorti de votre corps, car ça va vraiment vous surprendre !
Vous trouverez par exemple des choses que vous avez mangées une seule fois dans votre vie il y a des années, ou simplement avalées par inadvertance, comme cet homme qui a rejeté une bille avalée dans la cour de l’école quand il avait 6 ans et jamais éliminée depuis !…

(6) L’irrigation du côlon a été pratiquée par toutes les grandes civilisations depuis des temps immémoriaux.
Ce n’est qu’avec l’avènement de la médecine allopathique et de la chirurgie moderne qu’elle a disparu de nos facultés de médecine.

(7) Une canule rectale ne remonte jamais dans le côlon, mais reste dans le rectum, portion terminale du gros intestin, rectiligne et dilatée. Si vous parlez avec un urgentiste, il pourra vous raconter des histoires pittoresques sur tout ce que certaines personnes peuvent introduire dans un rectum… sans que ça mette leur vie en danger. 🙂
Il faut en finir avec tous les mensonges qui circulent sur cette pratique merveilleuse qu’est l’irrigation du côlon, et qui le plus souvent sont le fait de personnes qui ne savent même pas de quoi il s’agit et ne l’ont jamais pratiquée.

Voilà, vous savez tout sur l’irrigation du côlon ! Vous en savez en tous cas beaucoup plus que le citoyen moyen… et bien assez pour vous faire une idée claire de la question.
Il ne vous reste plus qu’à franchir le pas…

Cliquez ici pour recevoir votre planche COLON-NET !

 

Dépêchez-vous de commander
votre planche COLON-NET,
pour qu’aujourd’hui soit vraiment
le premier jour du reste de votre vie !