Quel est le moyen le plus efficace, le plus simple, le plus naturel et le plus économique de retrouver/conserver sa santé ?

Attention: l’information qui suit est d’une importance capitale pour votre santé…

Bernard CLAVIERE

colon-net riviere cascade efficace

Qu’est-ce que Lady Di, John Lennon et Mae West (parmi tant d’autres) avaient en commun?

Réponse: ils nettoyaient régulièrement leur côlon.

… ?! …

Oui, je sais, dit comme ça, ça peut surprendre. Mais laissez-moi vous expliquer.

Je vais vous montrer comment une simple pratique d’hygiène ancestrale se révèle à nouveau aujourd’hui au grand public comme l’un des moyens les plus efficaces de recouvrer la santé. Ou de la conserver.

Je sais que vous vous intéressez à la santé, et vous avez certainement déjà entendu parler de l’irrigation du côlon. Evidemment, on n’a pas l’habitude de parler d’hygiène intestinale entre le fromage et le café dans les dîners entre amis. Ce n’est pas vraiment un sujet de conversation. Et encore moins si vous êtes une célébrité ou une personnalité importante. A moins que vous ne soyez un brin provocateur…

Or, tout le monde le sait, John Lennon et Mae West ont été de grands provocateurs et ils ne cachaient pas qu’ils pratiquaient l’irrigation du côlon. Mae West en était même devenue une fervente compulsive.

Pour ce qui est de la princesse Diana, sans le crier sur les toits, elle ne cachait pas non plus qu’elle retirait de grands bienfaits de sa pratique de l’irrigation du côlon. Au grand dam de son mari le Prince Charles et du reste de la famille royale qui voyaient là une extravagance de très mauvais goût. Diana s’en moquait et continuait, conformément au caractère fort qu’on lui connaissait.

Tous les magazines anglais se sont fait l’écho de ce petit mélodrame royal qui a beaucoup intéressé nos voisins d’outre-Manche, sans toutefois parvenir jusqu’à nous.

Il me fallait donner cette information au public francophone car elle est importante. Si on lit par exemple l’article paru dans The GLOBE le 1er juin 1993, la princesse Diana affirmait s’être débarrassée ni plus ni moins que de sa fatigue chronique, de ses allergies, ses migraines, sa boulimie, sa candidose, et de ses maux de gorge chroniques !
Excusez du peu.

Tout cela nous permet d’imaginer que la santé et le teint éclatant de Lady Di n’étaient pas simplement dus au hasard…

« Je me sens régénérée et purifiée »

« Je peux vraiment sentir les toxines qui s’éliminent pendant une séance.
C’est une sensation très agréable et réconfortante.
Je me sens régénérée et purifiée.
Ces traitements m’ont redonné des couleurs et une nouvelle vigueur… »

– La Princesse Diana –

Après sa mort, le nom de ses deux thérapeutes a même été révélé par la très informée et très aristocrate Lady Colin Campbell, grande spécialiste de la royauté anglaise, dans la biographie qu’elle a consacrée à la princesse, The Real Diana.

Belle pub pour ces deux praticiens, et formidable promo pour l’irrigation du côlon qui a depuis explosé au Royaume-Uni !

C’est un signe des temps. Il n’est plus concevable qu’une pratique aussi simple et aussi efficace continue d’être aussi largement ignorée.

Vous voulez d’autres noms de célébrités ? En voici : Ben Affleck, Courtney Love, Gisele Bundchen, Andie MacDowell, Demi Moore, Janet Jackson, Cindy Crawford, Alicia Silverstone, Goldie Hawn, Kim Bassinger et Liv Tyler. Toutes ces stars se font régulièrement nettoyer le côlon !

Comme des milliers de « beautiful people », hommes et femmes d’affaires, sportifs de haut niveau, et bien sûr aussi : tant et tant de gens comme vous et moi.

La pop star Kenny Loggins (du groupe Loggins & Messina) a même épousé Julia Cooper, sa praticienne en irrigation du côlon… Il a déclaré : « je pratique l’irrigation du côlon pour maintenir mon équilibre émotionnel et me relier à mon moi profond », et aussi : « l’irrigation du côlon m’a débarrassé de mes maux de tête en ¼ d’heure ».

Un des bienfaits de l’irrigation du côlon étant la perte de poids superflu (tous ces déchets accumulés qui encombrent le côlon, j’en parlerai plus loin), il est devenu courant à Hollywood de s’en faire faire une avant les grandes cérémonies ou réunions importantes comme la remise des Oscars !

Si on en juge par le look des stars que je viens de citer, la méthode doit avoir d’autres avantages qu’une simple perte de poids…

Je connais une clinique spécialisée où vont beaucoup de « people », à Palm Springs en Californie, à 500$ la journée. Un petit plaisir clairement réservé à une minorité de privilégiés !

Heureusement, l’irrigation du côlon peut aussi être pratiquée
sans presque rien dépenser, chez soi, simplement,
et je vais vous dire ici comment.

Cliquez ici pour recevoir votre planche COLON-NET !

 

ventre naturelle colon-net, histoire, hygiène intestinaleL’hygiène du côlon est un sujet qui a disparu des facultés de médecine et de la littérature médicale orthodoxe depuis le début du 20ème siècle. Et aujourd’hui, la plupart des médecins (même les gastro-entérologues) interrogés sur l’irrigation du côlon, ne savent pas de quoi il s’agit, et par conséquent… sont contre !!!.

Pourtant, le côlon a été l’objet de soins particuliers depuis des temps immémoriaux. Selon la médecine ayurvédique multimillénaire, l’homme bien portant se définit en fonction de sa santé intestinale.

Le papyrus égyptien Ebers, découvert en 1862 et datant du 15ème siècle avant notre ère, nous propose une des premières descriptions connues de la pratique des lavements.
Les civilisations les plus anciennes de la Mésopotamie à l’Amérique du Sud en passant par l’Egypte, la Grèce, la Chine, l’Inde, ont préconisé le nettoyage du gros intestin.

La plupart des grands noms de l’histoire de la médecine ont considéré cette pratique comme indispensable : Hippocrate, 4 siècles avant Jésus-Christ; plus près de nous, Ambroise Paré, puis Galien ont publié des écrits sur les bienfaits du nettoyage intestinal.

Dans L’Évangile essénien de la Paix, le disciple Jean fait dire à Jésus : « Ne vous imaginez pas qu’il soit suffisant que l’ange de l’eau vous embrasse extérieurement. Je vous le dis, en vérité, l’impureté intérieure est encore plus grande que l’impureté extérieure. (…) Aussi (…) souffrez que l’ange de l’eau vous baptise également à l’intérieur (…) ». Suit une explication détaillée sur la manière archaïque d’administrer un lavement avec l’aide d’une calebasse évidée pendue à un arbre, sa longue tige insérée dans l’anus.

Le Professeur Elie Metchnikoff de l’Institut Pasteur (Prix Nobel de médecine 1908) a appelé le côlon « l’assassin de l’homme » et a déclaré « la mort commence dans le côlon ».

Le Dr John H. Kellogg, pionnier des méthodes naturelles de santé dont le nom est aujourd’hui associé aux fameux corn-flakes (bien malgré lui d’ailleurs, puisque c’est son frère et non lui, qui a développé ce produit bien peu diététique) affirmait en 1917, dans le Journal de l’American Medical Association, avoir utilisé l’irrigation du côlon pour éviter la chirurgie à 40.000 de ses patients.

Et c’était au début du 20ème siècle, bien avant que l’ «alimentation moderne» ne se généralise et fasse des ravages avec ses produits industriels dénaturés.



La popularité de l’irrigation du côlon atteint son apogée aux USA dans les années 1920, 1930 et 1940.
A cette époque, des machines pour nettoyer le côlon se voyaient couramment dans les hôpitaux et les cabinets médicaux.
L’intérêt pour l’irrigation du côlon a ensuite décliné avec le développement des grands piliers de la médecine moderne, l’allopathie et la chirurgie.

Au cours des 22.000 opérations que j’ai réalisées personnellement, je n’ai jamais trouvé un seul côlon normal. »– Docteur John H. Kellogg –

Victor E. Irons est un autre grand défenseur de l’hygiène intestinale. Gravement malade à l’âge de 40 ans, on lui annonça qu’il était condamné au fauteuil roulant jusqu’à la fin de ses jours. Refusant le verdict, il s’embarqua dans une quête de la santé et parvint à se guérir totalement en 14 mois ! Norman Walker, véritable apôtre de l’irrigation du côlon, est mort à l’âge respectable de 99 ans. Il mourut paisiblement, pendant son sommeil. Irons fonda une deuxième famille à l’âge de 72 ans et eu son dernier enfant à 80 ans. Et il eut encore le temps de l’élever et le voir grandir, puisque ce n’est qu’à l’âge de 98 ans qu’il mourut dans un malencontreux accident de voiture. Il continuait à monter à cheval à 90 ans et plus.

Amusant, n’est-ce pas, de voir que tant d’adeptes de l’irrigation du côlon vivent longtemps, et en parfaite santé.

Le Dr Bernard Jensen, décédé à l’âge de 93 ans, a fait de l’irrigation du côlon la base de son programme de détoxination. Il prétend avoir reçu en consultation ou dans ses trois cliniques aux USA plus de 350.000 patients. Sur la base de cette expérience unique, il nous propose dans ses ouvrages un plaidoyer irréfutable en faveur de cette pratique.

ventre sos colon-net, histoire, hygiène intestinaleEdward Bach, célèbre découvreur des élixirs floraux, a aussi souligné, il y a 60 ans, l’importance d’une bonne hygiène intestinale.

De nos jours, l’irrigation du côlon s’impose à nouveau comme l’une des pratiques de santé les plus importantes, parmi le large éventail des médecines dites douces. Pour beaucoup d’hygiénistes et naturistes, elle constitue avec le jeûne la clé de la santé.

L’irrigation du côlon fait partie intégrante du célèbre programme de santé du Dr Kousmine.
Le Dr Christian Tal Schaller, conférencier infatigable et auteur de plus de 30 livres, ne cesse d’insister sur l’importance de « L’hygiène intestinale » -précisément le titre de son dernier livre.

Selon le Dr G. Mouton, auteur du livre Ecosystème intestinal et santé, nous assistons aujourd’hui à une véritable révolution médicale, qui consiste à revoir la position occupée par nos intestins dans la hiérarchie de nos fonctions et de nos organes.

Comme mesure préventive, l’irrigation du côlon est la garantie d’une bonne résistance immunologique, mais au vu des résultats obtenus, elle est aussi un moyen de supprimer la cause de nombreuses maladies, tant aiguës que chroniques, et donc, selon toute vraisemblance, d’en guérir.
En tout cas, elle permet d’améliorer nettement les résultats de toute thérapie. L’irrigation du côlon, par conséquent, s’adresse à tous, aux bien-portants comme aux personnes malades.


Page suivante :
Mais pourquoi devez-vous nettoyer votre côlon ?