Ce mode d’emploi est bien long pour expliquer des choses très claires et très simples, mais nous savons que certaines personnes se noient facilement dans un verre d’eau, d’autant plus que l’irrigation du côlon est encore une pratique peu courante ; j’ai donc délibérément abordé avec une profusion de détails toutes les possibilités qui s’offrent à vous. Qui peut le plus peut le moins !

Bernard Clavière

Conseils pour mettre en place votre centre privé de détox

La planche COLON-NET : mode d’emploi

 

 

  1. La planche COLON-NET est livrée prête à l’emploi. Il ne vous reste plus qu’à vous procurer un tube de vaseline si vous n’en avez pas déjà un.
    Vous pouvez aussi utiliser un peu de beurre ou d’huile.
    Le jerrican livré avec la planche (mais vendu séparément, attention !) contient 20 litres d’eau.
    Vous n’êtes pas obligé/e de le remplir. Tout dépend du temps dont vous disposez.
    Vous pouvez aussi le remplir à moitié et le remplir à nouveau à moitié quand il est vide, si vous voulez conserver l’eau assez chaude.
    Ça permet en outre de faire un peu d’exercice au milieu de la séance, ce qui n’est pas inutile.
    Mais il n’y a aucun inconvénient à ce que l’eau refroidisse vers la fin de la séance ; au contraire, ça stimulera différemment votre côlon.
    Selon la configuration de vos WC, vous pourrez laisser le jerrican installé à demeure si vous pouvez le remplir directement avec le tuyau de la douche.
  2. Vous disposerez le jerrican à peu près à un mètre au-dessus de la lunette des WC, afin que l’eau s’écoule avec une pression naturelle suffisante.
    Au mieux vous installerez une étagère solide sur le mur au-dessus des WC, qui pourra être permanente, ou un crochet solide dans une poutre avec une corde, ou même plusieurs annuaires ou dictionnaires sur un meuble pour faire de la hauteur.
    Les solutions ne manquent pas ! Vous pouvez essayer plusieurs hauteurs.
    Si vous avez des difficultés, demandez les conseils d’un ami bricoleur. Ce sera l’occasion de lui faire découvrir votre nouvel outil de bien-être !
  3. Connectez au robinet du jerrican le long tuyau fourni avec la planche.
    Si pour une raison ou une autre, vous n’avez pas/plus notre jerrican (vendu également seul), vous pouvez parfaitement utiliser un simple seau ou récipient quelconque.
    Plongez-y le long tuyau transparent jusqu’au fond et fixez-le au bord du récipient avec une pince à linge pour qu’il ne s’en échappe pas.
    Siphonnez l’eau pour amorcer l’écoulement et fermez le robinet.
    La canule rectale se connecte au tuyau en poussant ce dernier dans l’embout conique de la canule. C’est très simple !
  4. Disposez une passoire dans les WC si vous voulez voir, et éventuellement photographier ou observer de près ce qui sortira de votre corps –ça peut être très instructif !
  5. Posez la planche sur la lunette des WC d’un côté et une chaise de l’autre, préférablement de façon à ce qu’il y ait une légère inclinaison de la planche vers le WC.
    Assurez-vous de sa stabilité.
    Vous pouvez disposer sur la planche une épaisseur de mousse pour plus de confort (garniture de chaise longue ou quelques serviettes pliées, etc…), ainsi qu’un gros oreiller pour votre tête.
  6. Remplissez le jerrican avec de l’eau légèrement chaude. Si elle ne brûle pas votre main, elle ne brûlera pas votre côlon. La température de l’eau n’est pas le plus important !
    Il faut simplement vous organiser pour arriver à introduire de l’eau dans votre côlon !
  7. Faites passer la canule rectale par le trou prévu à cet effet dans la planche.
    Ouvrez un peu le robinet pour amorcer l’écoulement de l’eau et éliminer l’air –mais ce n’est pas grave si un peu d’air entre dans votre côlon, il en ressortira très vite !
  8. Ouvrez le robinet du jerrican après avoir fermé le petit robinet blanc sur le tuyau.
    Vous vous allongez confortablement sur la planche.
    Vous mettez une grosse goutte de vaseline sur le bout d’un doigt pour lubrifier votre anus et le bout de la canule.
    Vous vous introduisez la canule dans l’anus sur une longueur d’une dizaine de cm.
    Il est parfois plus facile de l’introduire en ouvrant un peu l’écoulement de l’eau.
    Ce n’est pas grave si de l’eau coule sur la planche, elle est faite pour ça.
    Il est possible que la canule ressorte au cours de la séance sous la pression des matières qui s’évacuent ; c’est normal et ça n’a aucune importance.
    Vous la réintroduisez simplement avec 2 doigts.
    Sinon, si elle est assez enfoncée, elle est assez fine pour permettre le passage de la plupart des déchets tout en restant en vous.
  9. Idéalement, vous devriez vous installer deux étagères ou des supports quelconques, de chaque côté du réservoir d’eau des WC, pour y reposer vos pieds pendant la séance.
    Sinon, vous devrez les poser sur le haut du réservoir – ce qui est confortable mais un peu haut à la longue- ou sur le bout de la planche, ce qui est un peu près des fesses pour certaines personnes moins souples.
    Faites des essais pour trouver la hauteur qui vous convient pour poser les pieds.
  10. Voilà, vous avez mis un peu de musique, un peu d’encens ou un diffuseur d’essences et vous êtes prêt/e pour un beau voyage à l’intérieur de vous-même !
    Vous vous étendez, en appuyant la face postérieure de vos cuisses contre le tunnel d’évacuation de la planche.
    Vous gardez le robinet accessible sur un côté de votre corps et vous l’ouvrez avec 3 doigts pour commencer à laisser entrer l’eau en vous.
  11. Observez à travers la paroi du jerrican comme le niveau d’eau baisse lentement.
  12. Selon votre expérience et la propreté de votre côlon, vous pourrez laisser entrer plus ou moins d’eau en vous.
    Allez-y progressivement ; découvrez cette sensation nouvelle à votre rythme.
    irrigation-du-colon colon-net mode d'emploi

Vous restez à tout moment parfaitement maître du processus, vous contrôlez votre séance

Lorsque vous sentez que la pression dans votre abdomen est suffisante (n’essayez pas de battre des records !), fermez le robinet pour arrêter l’écoulement de l’eau.
Si vous ne contractez pas votre sphincter anal, l’eau ressortira spontanément avec force, projetée par les mouvements péristaltiques de votre côlon.

Avec un peu d’habitude, vous serez capable de garder l’eau en vous. Vous verrez plus loin dans quel but.


Les conseils de Docteur Nature

      • Vous procéderez ainsi tout au long de la séance, en alternant introduction d’eau propre et l’évacuation de l’eau sale, jusqu’à vider le jerrican, que vous pouvez remplir à nouveau.
      • Une séance avec 20 litres d’eau devrait durer aux alentours d’une heure.
      • Certains vont très vite, d’autres ressentent le besoin de faire une pause et se reposer après chaque évacuation ! Si vous avez le temps, vous pouvez utiliser davantage d’eau. Mais 20 litres est une bonne quantité.
      • Massez-vous bien tout l’abdomen en profondeur, sans vous faire mal. Essayez de sentir votre côlon sous vos doigts. Explorez. Découvrez les points sensibles ou douloureux ; ils vous indiqueront l’état de santé de votre côlon. Un individu sain doit pouvoir se masser l’abdomen en enfonçant ses doigts profondément sans rien ressentir.
      • Vous pouvez à tout moment vous relever et vous asseoir sur la planche pour amener les cuisses sur la poitrine et compresser ainsi le bas de l’abdomen pour aider l’évacuation. Vous pouvez aussi vous tourner sur le côté gauche puis le côté droit pour vous assurer que l’eau progresse bien le long du côlon descendant puis du côlon transverse et enfin du côlon ascendant.
        C’est le but : que l’eau parcoure TOUT le côlon pour bien le nettoyer sur toute sa longueur !
        Une bonne connaissance de l’anatomie du côlon (très simple) vous sera utile.
      • Vous pouvez aussi interrompre la séance à tout moment et aller faire autre chose.
        Vous pouvez extraire et réintroduire la canule aussi souvent qu’il vous plaira sans dommage. Au besoin, remettez un peu de vaseline sur l’anus.
      • D’ailleurs, lorsque vous acquerrez de l’expérience et serez capable de retenir l’eau dans le côlon, il est conseillé de procéder à des exercices simples, yoga, saut à la corde ou mini trampoline afin d’aider au détachement des déchets dans le côlon.
        Au début, si vous n’avez pas bien confiance en votre sphincter anal, ne vous éloignez pas trop des toilettes, mais vous y arriverez rapidement.
      • Une fois la séance terminée, rincez immédiatement sous la douche ou dans la baignoire les quelques traces laissées sur la planche dans le tunnel et les éclaboussures sur la partie de sa face inférieure qui était au-dessus des WC.
        Lavez et stérilisez votre canule, même si elle ne paraît pas sale, ce qui est effectivement le cas (utilisez une solution pharmaceutique ou mieux, de l’extrait de pépin de pamplemousse, excellent désinfectant naturel.
        Ce produit est utilisé pour purifier l’eau des piscines… Vous pouvez aussi en mettre quelques gouttes dans l’eau du jerrican).
      • Si vous voulez, chaque membre de votre famille peut avoir sa propre canule.
        Le reste de l’équipement est resté parfaitement propre.
      • Improvisez, faites des essais dans la joie de découvrir toutes ces sensations nouvelles !
      • Votre corps est unique ; ce qui marche pour vous peut ne pas marcher pour d’autres.
        À vous de faire vos propres expériences.

Et SVP, racontez-nous ! Vos expériences pourront profiter à d’autres…

Et n’oubliez pas de commander du psyllium pour favoriser le nettoyage du côlon et pour son entretien au quotidien !

Un côlon propre et sain est la base de la santé !

Cliquez ici pour recevoir votre planche COLON-NET !