La poudre d’herbe de blé Nature & Partage est de l’herbe de blé 100% pure (aucun additif d’aucune sorte), de culture biologique.

Le sachet de 150 g suffit pour une cure de 30 jours. On peut en prendre bien sûr en dehors des cures détox, lorsqu’on souhaite sauter quelques repas par exemple, ou en période d’activités sportives ou intellectuelles, C’est un complément alimentaire exceptionnel, une source naturelle de vitamines, enzymes, minéraux et amino-acides de première qualité…

Il est même souhaitable d’en prendre un peu tous les jours, tout le temps ! Vous verrez la différence !

chlorophylle colon-netLa chlorophylle

La chlorophylle, c’est un concentré d’énergie solaire !

  • Renforce votre immunité- Vous apporte énergie et vitalité
  • Détoxine, nettoie et régénère votre organisme

La poudre d’herbe de blé Nature & Partage est un aliment énergétique directement assimilé par l’organisme et n’impliquant pas de processus digestif ; il permet donc, d’une part, de s’épargner les possibles effets désagréables du jeûne total à l’eau pure pour des gens qui n’y sont pas habitués (langue chargée, maux de tête, éruptions cutanées…), et d’autre part de bénéficier de l’effet détoxifiant puissant de la chlorophylle.

Les merveilleuses propriétés de la chlorophylle commencent à peine à être connues chez nous, alors que les américains (encore eux !) peuvent boire du jus d’herbe de blé dans de nombreux bars et en acheter dans les supermarchés !

J’ai moi-même eu la chance de séjourner et étudier à Boston avec la pionnière de la thérapie par le jus d’herbe de blé, Ann Wigmore, aujourd’hui décédée. J’ai vu des gens arriver dans son Hippocrates Health Institute abandonnés par la médecine officielle, en dernier recours, et repartir régénérés, guéris, émerveillés par cette expérience.

(Certains passages de ce qui suit sont empruntés à Michel Dogna dans Prenez en main votre santé, tome 2, Guy Trédaniel Editeur).

Il existe une très grande similitude entre la molécule de chlorophylle et la molécule d’hémoglobine – la seule différence étant un noyau de magnésium pour la première, et de fer pour la deuxième. C’est pour cette raison que la chlorophylle est si facilement absorbée par le sang et qu’il y a une extraordinaire synergie entre ces deux éléments.

Ce n’est pas le cas lorsqu’elle est absorbée sous forme de légumes verts car la plupart de la chlorophylle reste alors enfermée dans les parois cellulosiques cellulaires. (Mais il faut quand même manger des légumes verts, beaucoup !)

Par contre, absorbée pure, elle se comporte comme un puissant générateur sanguin. On opère alors une véritable transfusion végétale avec conversion d’un sang vert en sang rouge, avec un apport d’énergie vitale considérable dans l’organisme.

Ceci explique en particulier son efficacité dans les cas d’anémie.

La chlorophylle est le pigment vert des végétaux, tout comme l’hémoglobine est le pigment rouge du sang. Curieusement, la couleur complémentaire du vert est le rouge. En fait, la chlorophylle est le « sang » des plantes.

On peut considérer que la chlorophylle est un concentrateur d’énergie solaire, l’énergie de la vie. Au travers de nos aliments, c’est de l’énergie solaire transformée que nous absorbons. On comprend ainsi la nécessité de plus en plus reconnue aujourd’hui, de se nourrir le plus possible d’aliments vivants –donc crus, et frais.

Grâce à sa propriété de convertir le gaz carbonique en oxygène, la chlorophylle stimule le développement naturel des globules rouges, améliore la circulation sanguine, l’oxygénation et la régénération des cellules (notamment du foie).

La capacité immunologique du corps s’en trouve renforcée.

La chlorophylle accélère la régénération des tissus conjonctifs par exemple dans le cas d’ulcère diabétique des jambes. Elle absorbe les toxines et les odeurs. Elle neutralise les toxines bactériennes, même celles des staphylocoques dorés qui retardent les processus de cicatrisation.

Une des principales propriétés de la chlorophylle est de rétablir l’équilibre acido-basique. Or, une acidité tissulaire importante est souvent la cause principale des échecs des traitements, en particulier homéopathiques et phytothérapiques.

La chlorophylle protège l’organisme contre la pollution et les germes. Elle améliore le péristaltisme de l’estomac et de l’intestin, cicatrise les ulcères gastriques et duodénaux, réduit les formations ulcératives, les hémorroïdes, les irritations rectales et protège le foie.

De nombreuses sources s’accordent pour affirmer que la chlorophylle contient la totalité des 103 éléments de la matière connus par l’homme, ainsi que le spectre complet des vitamines, minéraux, acides minés, et enzymes essentiels. Elle a été reconnue sans danger et efficace par la FDA, l’organisme gouvernemental de contrôle des USA.

Il s’agit véritablement d’un super-aliment ! On comprend bien son intérêt dans les cures de nettoyage intestinal avec la planche COLON-NET, en synergie avec le psyllium.

Se procurer de l'herbe de blé

Psyllium colon-net

Le psyllium, graine-miracle pour le côlon

Comme tous les plantains, le psyllium (Plantago ovata), appelé parfois ispaghul ou isabgol, est un laxatif mécanique de masse (ou de lest), qui absorbe et entraîne avec lui les substances toxiques du côlon, y compris les métaux lourds. Il agit un peu comme une éponge qui nettoie les parois des intestins.

Le tégument de la graine de psyllium contient une substance naturelle mucilagineuse qui n’est pas assimilée et a la propriété d’absorber plusieurs fois son poids en eau ; elle rend ainsi les selles plus volumineuses et moins fermes, ce qui facilite la défécation sans provoquer, contrairement au séné et à la bourdaine, une irritation des intestins. On peut donc utiliser le psyllium sur des périodes plus longues, d’autant qu’en tapissant l’intestin, il le protège et permet de rétablir un bon transit intestinal en encourageant le développement d’une bonne flore intestinale.

En outre, par leur aptitude à capter l’eau, ses mucilages forment dans l’estomac un gel coupe-faim qui donne une sensation de satiété naturelle. Cet effet est potentialisé par une absorption réduite des aliments au niveau intestinal, ces deux actions conjuguées sont intéressantes dans le cadre d’un régime amincissant.

Le psyllium est mentionné comme plante médicinale dans les plus anciens textes médicaux de l’Ayur-Véda pour aider à résoudre de nombreux problèmes comme la constipation, la dysenterie amoebique et la diarrhée. Plus de dix siècles avant J.-C., les médecins égyptiens employaient déjà le psyllium.

Aujourd’hui, il entre dans la composition de divers médicaments délivrés sans ordonnance, mais comprenant des excipients et autres arômes artificiels dont on se passe bien volontiers. Certains contiennent même de la paraffine liquide et de la vaseline, comme si le psyllium avait besoin de ça pour lubrifier vos intestins ! Ah, cette vieille habitude de l’être humain de vouloir faire mieux que Mère nature !…

Le psyllium Sat-Isabgol commercialisé par Nature & Partage est pur à 100%.

Nous l’importons directement de l’Inde où il pousse naturellement.

Le psyllium est véritablement un remède-miracle qui s’utilise dans toutes les pathologies du système digestif.

La boutique du psyllium

Voici un résumé des indications du psyllium

Perte de poids. Le psyllium, grâce à la sensation de satiété naturelle qu’il procure, diminue l’appétence. Et il n’y a pas de secret, pour maigrir, il faut d’abord moins manger ! Avec le psyllium, c’est facile. Le prendre 30 min avant les repas.

Constipation ou diarrhée. Le psyllium soulage la constipation – c’est une de ses premières indications dans les spécialités pharmaceutiques- mais aussi la diarrhée car il absorbe naturellement une grande quantité d’eau. Dans tous les cas, constipation ou diarrhée, il régularise la fermeté des matières fécales et rétablit leur temps normal de transit. Laxatif de lest, le psyllium agit en douceur contrairement aux laxatifs stimulants qui agressent la muqueuse intestinale. Cette parfaite innocuité fait qu’il peut être utilisé en cures prolongées.

Le psyllium est un puissant régulateur du transit intestinal. Il améliore le péristaltisme et régularise la fréquence et la consistance des selles. Il réduit flatulences et ballonnements.

Maladies cardiovasculaires. Aux USA, la Food and Drug Administration (FDA), le tout puissant organisme de contrôle des aliments et médicaments autorise les distributeurs de psyllium à mentionner sur l’emballage que le tégument de psyllium peut réduire les risques de maladies cardiovasculaires.

Hypercholestérolémie. Des chercheurs de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa ont récemment démontré que l’emploi de psyllium, hors de toute autre mesure diététique, était tout aussi efficace pour faire baisser les taux de lipides sanguins que l’adoption d’un régime à faible teneur en matières grasses.

Le psyllium est indiqué pour les patients souffrant de fissures anales, d’hémorroïdes ou de lésions consécutives à une chirurgie au rectum, et comme traitement du syndrome de l’intestin irritable.

Citons encore : Cancer du côlon – Diabète – Colite ulcéreuse – Diverticulite – Ulcère duodénal (entériné par l’Organisation mondiale de la santé).

Un surdosage en psyllium est considéré par les autorités médicales comme « improbable ».

Le psyllium ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

  • occlusion intestinale ou affection prédisposant à une occlusion,
  • douleurs abdominales de cause inconnue,
  • fécalome (bouchon de selles).

Dans le doute, consultez un médecin pour connaître l’origine de vos douleurs, et procédez à une ou deux irrigations du côlon sans prise de psyllium.

Cliquez ici pour recevoir votre planche COLON-NET !