sommaire




FOIRE AUX QUESTIONS

La plupart des questions que l'on nous adresse ont déjà une réponse sur ce site. Ils ne sont pas nombreux et sont clairement définis dans la barre de menu.

Voici les 3 textes principaux où vous trouverez des infos « techniques » et pratiques :

- La longue page d’accueil http://www.colon-net.com (les liens du menu contextuel « L’irrigation du côlon » envoient vers des passages de cette page)

- La page du comparatif praticien/planche COLON-NET http://www.colon-net.com/tableau_comparatif.html

- Le mode d’emploi de la planche http://www.colon-net.com/details.html

Utilisez la fonction CTRL+F sur chacune de ces pages pour rechercher des mots ou des passages qui vous intéressent.

Mais le plus facile est peut-être d'utiliser le moteur de recherche intégré dans la petite fenêtre en haut de chaque page. Bonne navigation !

Index des questions :

1-
Comment puis-je savoir si mon côlon est encombré ?
2-
Quelle est la différence entre un lavement et l’irrigation du côlon ?
3-
Quelle est la différence entre l’irrigation du côlon chez soi, avec la planche COLON-NET, et chez un praticien professionnel ?
4-
L’irrigation du côlon peut-elle être dangereuse?
5-
Quelles sont les contre-indications de l'irrigation du côlon ?
6-
Quelle est la quantité d'eau conseillée lors d'une irrigation ?
7-
Je ne comprends pas comment 20 litres d'eau peuvent entrer dans le côlon ?
8-
Comment peut-on évacuer sans ôter la canule ?
9-
Doit-on utiliser de l’eau filtrée, purifiée, bouillie ?
10-
Quelle est la température idéale pour l’eau ?
11-
Pour commencer en douceur...
12-
Je croyais que l’hydrothérapie du côlon était une pratique professionnelle... 
13-
"Vous recommandez des séries de 2 irrigations par jour sur une semaine ; est-ce que ce n'est pas beaucoup ? Ca ne peut pas irriter le côlon ?"
14-
A quels effets peut-on s'attendre ?
15-
Et si je ne rejette rien ?
16-
Quelles sont les dimensions de la planche COLON-NET ?
17-
Et si mes WC sont trop petits ?
18-
Est-il possible d’acheter vos canules en pharmacie ?
19-
J'ai lu qu'on pouvait ajouter des produits dans l'eau du jerrycan. Ail, infusions, café, urine...- qu'est-ce que cela apporte ?
20-
Lien entre l’irrigation du côlon et une possible dépression ?
21-
S'intoxiquer est tout à fait normal, cela fait partie de la vie...
22-
Commentaire sur la princesse Diana et les stars d'Hollywood...
23-
Pouvez-vous m’expliquer comment fonctionne votre appareil ?
24-
Où peut-on se procurer la planche COLON-NET ?


Note : Tout au long de ce texte, l’expression « irrigation du côlon » pourra être remplacée par l’acronyme IC.


* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

1. «Comment puis-je savoir si mon côlon est encombré ?»

La meilleure réponse nous est donnée par le docteur John H. Kellogg : "Au cours des 22.000 opérations que j’ai réalisées personnellement, je n’ai jamais trouvé un seul côlon normal." Victor E. Irons, pionnier de l’hygiène intestinale, a pour sa part déclaré : « Le seul endroit où l’on peut voir un côlon sain, c’est dans un livre d’anatomie.»   En dehors des maladies chroniques ou aiguës déclarées, un côlon encombré produit couramment les symptômes suivants : flatulences, ballonnements, douleurs lombaires, mauvaise haleine, sautes d’humeur, douleurs articulaires, problèmes de peau, indigestion, insomnie, constipation, diarrhée et fatigue. 

2. «Quelle est la différence entre un lavement et l’irrigation du côlon ?»

Un lavement consiste en l’introduction dans le côlon de 1,5 à 2 litres d’eau, en une seule fois, suivie de l’évacuation de celle-ci grâce au péristaltisme naturel du côlon, évacuation immédiate si l’on est pressé, ou après avoir procédé à un massage du ventre et pris quelques postures de yoga entre temps, si l’on est consciencieux. L’introduction de l’eau se fait soit couché sur le dos, soit à genoux penché en avant et le postérieur relevé. Une fois l’eau introduite, il faut donc ôter la canule et s’asseoir sur les WC pour évacuer l’eau et les déchets qu’elle aura réussi à emmener avec elle. 

Un lavement, c’est rapide, facile, et ça ne coûte rien. Les bocks à lavements sont vendus dans la plupart des pharmacies ou sur Internet pour moins de 30 euros, et on peut les utiliser toute une vie. 

Malheureusement, avec 2 litres d’eau, on ne nettoie pas grand-chose. On peut bien sûr répéter la procédure autant de fois qu’on le désire, mais c’est laborieux, et la réinsertion de la canule rectale à de multiples reprises peut finir par irriter l’anus si on ne lubrifie pas correctement. 

Avec 2 litres d’eau, vous aurez du mal à prendre une douche, n’est-ce pas ? C’est la même chose avec votre côlon. Il mesure jusqu’à 1,80m, et est encombré (en toute vraisemblance - il est peu probable que vous fassiez exception à la règle...) de déchets accumulés depuis des années, qui tapissent ses parois sur une épaisseur pouvant aller jusqu’à plusieurs centimètres, sur toute ou partie de sa longueur (détails impossibles à savoir mais somme toute assez peu importants –le tout est de nettoyer, où que se trouvent les déchets).

Dans ces conditions, comment imaginer nettoyer un côlon avec les 2 litres d’eau d’un simple lavement ? Le nettoyage du côlon est un processus de longue haleine, même si sa durée sera nécessairement différente pour chacun de nous.

Une irrigation du côlon présente l’avantage d’être l’équivalent d’un grand nombre de lavements à la suite, sans devoir ôter la canule, les déchets s’éliminant à l’intérieur de la canule large du professionnel, ou autour de la canule fine utilisée avec la planche COLON-NET (de la même dimension que la canule des bocks à lavements).

La planche COLON-NET est dotée d’une sorte de « tunnel » sur lequel on applique la face postérieure des cuisses, qui permet de déféquer proprement sans se relever. On peut ainsi sans perdre de temps faire un lavage à grande eau de tout le côlon (en moyenne 25 litres) grâce à un flux régulier d’eau qui rentre et sort emportant au passage tous les déchets toxiques accumulés, tout en restant allongé confortablement
.

3. «Quelle est la différence entre l’irrigation du côlon chez soi, avec la planche COLON-NET, et chez un praticien professionnel ?»

Pour approfondir les différences entre la pratique de l’IC chez soi avec la planche COLON-NET, et chez un praticien professionnel, référez-vous au tableau sur la page
www.colon-net.com/tableau_comparatif.html

De nombreux praticiens initient leurs clients avec quelques IC en cabinet, puis leurs font acheter une planche COLON-NET afin de continuer la pratique chez eux. C’est une excellente solution pour beaucoup de gens qui préfèrent être aidés au départ. 

4. «L’irrigation du côlon peut-elle être dangereuse?»

Cela fait maintenant 27 ans que j’ai reçu une irrigation du côlon pour la première fois, à Boston, et que je m’intéresse de près à tout ce qui touche à l’hygiène intestinale ; j’ai beaucoup voyagé pour étudier et rencontrer des gens qui ont les mêmes intérêts que moi ; je vais très souvent sur Internet visiter des sites du monde entier sur le sujet - et pas toujours favorables à l’hygiène intestinale... Eh bien je n’ai JAMAIS été confronté à des informations sérieuses rapportant des complications ou des accidents, majeurs ou mineurs, résultant de la pratique de l’IC.

Il faut se rendre à l’évidence, il y a comme dans tous les domaines, des gens qui n’ont rien de mieux à faire que de dires des âneries qui ne sont que le reflet de leurs propres peurs, leurs blocages et leurs limitations...

C’est comme pour le jeûne : les seuls à le critiquer, et souvent de la façon la plus virulente, sont ceux qui n’ont jamais sauté un repas de leur vie... On peut croire que c’est justement parce qu’ils n’ont pas le courage de s’arrêter de manger qu’ils essaient de dissuader les autres de profiter des merveilleux bienfaits de cette pratique d’hygiène ancestrale, au même titre que le nettoyage du côlon. 

La pratique de l’irrigation du côlon ne présente pas plus de risque que se rincer la bouche ou procéder à une douche vaginale. L’IC, pratiquée comme il est conseillé sur le site www.colon-net.com, ne peut détruire la flore intestinale (par contre, les antibiotiques, produits chimiques, et de nombreux « produits alimentaires » que nous absorbons quotidiennement eux, oui, la détruisent!), ni  paralyser l’intestin ou que sais-je encore. Au contraire, en dégageant le côlon de tous ses déchets accumulés, on lui permet de retrouver un fonctionnement normal et la flore intestinale se rééquilibre et se redéveloppe d’elle-même immédiatement et par l’adoption d’habitudes alimentaires saines.

Comment peut-on imaginer, en voyant les immondices que l’on retire de nos côlons par la pratique de l’IC, que de l’eau tiède puisse être plus nocive que tous les poisons que nous absorbons par la bouche ?!

Autre bêtise souvent mentionnée : il est impossible que la pression de l’eau introduite dans le côlon soit suffisante pour perforer la paroi intestinale. Il ne s’agit pas d’une lance à incendie ! L’eau entre dans le côlon avec un minimum de pression naturelle, juste suffisante.

Dernière remarque : les canules rectales utilisées, que ce soit par les praticiens professionnels ou avec les bocks à lavement ou la planche COLON-NET ne perforeront jamais un côlon ! Elles ne pénètrent que de quelques centimètres dans le rectum, qui est rectiligne et évasé. 

Enfin, avez-vous déjà entendu parler de perforation du côlon chez les sodomites ? Non. Je vous laisse réfléchir...

5.  «Quelles sont les contre-indications à l’irrigation du côlon ?» 

Le docteur Kellogg, mentionné plus haut, affirme n’avoir trouvé, sur quelque 40.000 patients, que 20 cas de contre-indication. Autant dire qu’elles n’existent pas. Dans le doute, consultez votre médecin. Mais auparavant, assurez-vous qu’il a bien étudié le site www.colon-net.com car sinon, il devra se prononcer sur une pratique qu’il ne connaît vraisemblablement pas !...

Les maladies intestinales ne constituent pas une contre-indication. Au contraire: diarrhée, constipation, colite, diverticulite, maladie de Crohn, ne peuvent que  s’améliorer avec l’IC.

Des hémorroïdes compliquées peuvent bien sûr gêner l’introduction de la canule, mais les canules simples utilisées avec les planches COLON-NET sont très flexibles et ne font que 7 mm de diamètre, alors que les canules à 2 voies des praticiens sont rigides et font 2,5 cm de diamètre !

Quel que soit votre problème de santé, il faut comprendre que si vous êtes capable de manger et d’aller à la selle « normalement » -je veux dire sans aide extérieure-, vous pouvez aussi introduire de l’eau dans votre côlon. Votre alimentation, composée le plus souvent  des « nourritures » les plus improbables, produit des déchets bien plus irritants, agressifs, et dangereux pour le côlon –et donc pour tout l’organisme-, que ne peut l’être de l’eau tiède ! On ne le répètera jamais assez : il n’y a rien de plus doux, de plus simple, de plus naturel et de plus inoffensif que d’introduire de l’eau dans un côlon !

Cessons une bonne fois pour toutes de penser que l’IC est une pratique lourde, violente, agressive, spécialisée, technique, pointue... !

Si vous souffrez des pathologies les plus graves -ulcère intestinal aigu, perforation intestinale, tumeur cancéreuse du côlon-, ou si vous avez subi une intervention chirurgicale récente du côlon, vous êtes en droit de vous poser des questions et de vous référer à un médecin compétent  qui pratique l’irrigation du côlon (il y en a !). Mais à mon sens, la seule question à se poser est « suis-je capable de manger, et de déféquer naturellement ? » Si la réponse est oui, je ne vois aucun inconvénient à introduire de l’eau tiède dans le côlon par l’anus.

6. «Quelle est la quantité d'eau conseillée lors d'un nettoyage ?»

Toute quantité d’eau est la bienvenue ! Il y a d’une part le facteur temps/disponibilité (l’expérience montre qu’il faut bien une heure pour une irrigation avec 25 litres d’eau), et d’autre part le facteur efficacité de votre détoxination : mes nombreuses années d’expérience me font penser que l’idéal est 2 séances par jour (en début et fin de journée) avec 20 à 25 litres d’eau pendant 5 à 7 jours, sans aucune prise d’aliments (mais avec graines de psyllium et chlorophylle dans beaucoup d’eau plusieurs fois par jour –vous n’aurez pas faim).

Cette série sur une semaine est à renouveler plusieurs fois par an.
Mais si vous ne disposez que d’un moment et sentez que vous en avez besoin, rien ne vous empêche d’utiliser la planche pour faire un petit lavement avec 5 ou 6 litres d’eau, ou la quantité que vous voudrez... La planche COLON-NET, c’est la liberté !

7. «Je ne comprends pas comment 20 litres d'eau peuvent entrer dans le côlon ?»

Les 20 litres (ou 25 ou 30 ou davantage...) sont la quantité totale d’eau utilisée lors d’une séance, au cours de laquelle il y a un va-et-vient permanent d’eau propre qui entre en vous (1 à 2 litres à chaque fois, ou toute quantité que vous trouvez confortable) et d’eau sale qui ressort et tombe dans les WC.

C’est vous qui contrôlez et dirigez votre séance ! A aucun moment vous n’aurez beaucoup plus de 2 litres d’eau dans votre côlon ! C’est votre côlon qui vous dira ce qu’il peut accepter...

8. «Comment peut-on évacuer sans ôter la canule ?»

La petite canule flexible, utilisée avec la planche COLON-NET, permet l’évacuation, autour d'elle, de tout ce qui se présente.

Donc, vous évacuez bel et bien SANS ôter la canule, même si parfois celle-ci peut être expulsée lors du passage de déchets plus volumineux. Aucun problème, vous la réinsérez très simplement...

9. «Doit-on utiliser de l’eau filtrée, purifiée, bouillie ?»

On trouve parfois des praticiens qui annoncent fièrement que leur appareil à irrigations coloniques utilise de l’eau filtrée, surtout aux USA... Quelle ineptie ! Croyez-vous vraiment que votre côlon soit un milieu aseptique ? Nous avons suffisamment approfondi le sujet dans le dossier sur le site www.colon-net.com pour qu’il soit maintenant clair que le côlon est un cloaque ! Il faut le nettoyer à grande eau et vous pourrez utiliser à cet effet n’importe quelle eau du robinet - elle sera toujours beaucoup plus pure que le contenu de votre côlon !...

10.  «Quelle est la température idéale pour l’eau ?»

Il n’y a pas de température idéale, d’où l’inutilité de ces appareils très chers utilisés par les praticiens. Si l’eau ne brûle pas votre doigt, elle ne brûlera pas votre côlon. Mais si vous tenez à contrôler la température de votre eau, utilisez un thermomètre pour liquides et sachez que vous pourrez alterner avec profit au cours d’une même séance, une eau assez chaude -40°C- avec une eau plutôt froide -20°C. Ce petit choc thermique sera bénéfique pour décoller les matières.

11.  Pour commencer en douceur...

Pour ceux qui hésitent à se lancer dans l’IC, l’achat d’un bock à lavement –vendu dans toutes les bonnes pharmacies- est un bon moyen de faire une première expérience. Il ne faut pas s’attendre à des effets spectaculaires sur votre santé, mais au moins ça vous permettra de découvrir l’effet que produit l’introduction d’eau dans le côlon.

12.  «Je croyais que l’hydrothérapie du côlon était une pratique professionnelle...»

Si vous en êtes persuadé/e, alors allez voir des professionnels ! A mon sens, l’« hydrothérapie du côlon » n’existe pas, puisque l’irrigation du côlon n’est pas une thérapie mais une pratique d’hygiène, et donc, il ne peut exister de « thérapeutes du côlon ». Souvenons-nous du grand principe naturiste : rien ni personne ne guérit ; seule la Nature et ses lois inexorables (loi de cause et effet, loi de renaissance, loi du libre-arbitre, loi du service...) commande à la vie, la santé, la maladie, et la mort.

Par contre, je conçois qu’il existe des praticiens en irrigation du côlon, qui font d’ailleurs un excellent travail dans l’immense majorité des cas, installant avec leurs clients une relation qui met à l’aise, sinon ils ne travailleraient pas longtemps...

C’est donc à vous de choisir entre la pratique autonome, chez vous, à votre rythme, et au meilleur coût, avec la planche COLON-NET, ou la pratique en cabinet professionnel, où vous n’avez qu’un rôle passif, et qui est onéreuse, mais où vous bénéficiez de l’expérience d’un pro. De toute façon, il est toujours intéressant d’essayer les deux solutions !

 

13.  «Vous recommandez des séries de 2 irrigations par jour sur une semaine ; est-ce que ce n’est pas beaucoup ? Ça ne peut pas irriter le côlon ?»

N'ayez aucune crainte pour votre côlon: la plupart des gens mangent les choses les plus improbables 3 FOIS PAR JOUR pendant toute leur vie, qui produisent des déchets autrement plus "irritants" pour le côlon que de l'eau tiède, même introduite dans le côlon 2 fois par jour!!!

Soyons logiques. Si vous preniez des purges 2 fois par jour, bien sûr, ce serait nocif, mais de l'eau!... L’eau s’écoulant très doucement dans le côlon ne l’agresse pas ; elle y produit un simple effet de trempage, comme lorsque vous faites tremper toute la nuit un plat au lieu de le frotter pour le nettoyer avec peine. Au matin, l’eau aura détaché sans effort les restes de nourriture.

14.  «A quels effets peut-on s’attendre ?»  

Un certain nombre d'effets sont fréquemment rapportés par les pratiquants de l'irrigation du côlon :
- Sensation de bien-être général
- Esprit plus clair et plus serein
- Sommeil plus récupérateur
- Fonctions rénales et hépatiques améliorées
- Régulation du poids (perte ou gain, selon les cas)
- Meilleure digestion. Disparition des gaz et ballonnements
- Immunité renforcée
- États inflammatoires et congestifs soulagés
- Normalisation des menstruations
...

Il faut cependant rappeler que l’IC n’est pas une pratique thérapeutique mais hygiéniste. On ne saurait donc la recommander pour résoudre tel ou tel problème de santé pour lequel il vous faudra consulter une personne dûment autorisée à établir un diagnostic et conseiller une méthode thérapeutique. Nous ne faisons que transmettre les propos d’un grand nombre de personnes qui ont fait l’expérience de l’IC.

En fait, tous les grands naturopathes considèrent le côlon comme la source d’un très grand nombre de problèmes de santé (reportez-vous à la page d’accueil de www.colon-net.com) ; il est donc logique de penser qu’en prenant soin du côlon, en le nettoyant régulièrement, on ne pourra qu’améliorer notre santé, quelle que soit le problème dont on souffre.

15. «Et si je ne rejette rien ?»

Certaines personnes doivent attendre la dixième IC –ou parfois beaucoup plus- pour éliminer réellement des déchets accumulés. Tous les spécialistes de l’hygiène intestinale l’affirment car ils ont observé des milliers de cas.  C’est la raison pour laquelle il n’est pas raisonnable de penser nettoyer correctement un côlon en allant une fois ou deux chez un professionnel. Souvenez-vous que s’il vous a fallu des dizaines d’années de vie antinaturelle pour en arriver où vous êtes, il est logique de penser que vous ne retrouverez pas un état normal en quelques jours...

Relisez sur www.colon-net.com mon exemple du plat de lasagnes au four qu’il faut faire tremper longuement pour le nettoyer...

Donnez-vous le temps de découvrir votre corps et son milieu intérieur. Faites connaissance avec vos intestins. Mesurez la durée de votre transit intestinal, observez l’aspect et le contenu de vos selles en fonction de ce que vous avez mangé.

Une des causes de la difficulté à éliminer est la dureté des matières accumulées sur les parois du côlon et leur sécheresse.

Certaines habitudes alimentaires produisent véritablement un effet "beurre d’arachide" à l’intérieur des intestins. Ceux qui ont déjà mangé du beurre d’arachide comprendront. Un régime habituellement dénué de fibres, comme le régime viande-pain blanc, peut donner des selles très collantes et sèches qui auront du mal à être éliminées.

Dans d’autres cas, la difficulté à éliminer les déchets du côlon peut avoir pour origine l’état émotionnel de la personne, son niveau de stress et de fatigue ; l’hyperactivité, l’obésité, un abdomen distendu –signe sûr d’une déformation du côlon-, et l’usage de drogues, légales ou illégales sont d’autres facteurs à prendre en compte.

Les disputes familiales ou extrafamiliales, les conflits au travail  n’aident pas, ni l’absence d’exercice...

La rétention des matières fécales peut aussi parfois avoir des causes qui relèvent de la psychiatrie. Néanmoins, avant de consulter, faites l’apprentissage de la relaxation profonde, qui est un élément indispensable à tout processus de guérison. En même temps, il sera bon d’apprendre aussi la visualisation créatrice, un outil d’une importance primordiale dans la vie en général, associée à la respiration profonde et rythmée (d’excellentes cassettes existent pour vous aider au début).

Apprendre à laisser aller, à lâcher prise, à relâcher le sphincter anal... Pas évident pour beaucoup de gens... Mais on y arrive très bien avec la pratique.

Par ailleurs, les interventions chirurgicales sur le gros intestin créent des adhérences qui peuvent également restreindre le passage des matières fécales.

Changez de position pendant une séance d’IC, massez-vous l’abdomen en profondeur; faites du yoga, des pompes, des exercices pour tonifier les abdominaux.

Enfin, si vous ne faites qu’une irrigation du côlon de temps en temps, entre 2 repas, il ne faut pas espérer de grands résultats. Tout ce que vous éliminerez seront les déchets de vos derniers repas.

16.  «Quelles sont les dimensions de la planche COLON-NET ?»

  94 x 53 x 30 cm

17.  « Et si mes WC sont trop petits ? »

Il peut effectivement arriver que certains WC soient trop petits pour y installer une planche COLON-NET. Si c’est le cas chez vous, ne désespérez pas ! Il existe une solution... mobile ! Il serait trop long de la décrire ici. Envoyez-nous un email à postmaster(at)colon-net.com et nous vous ferons parvenir ce document immédiatement.

18.  «Est-il possible d’acheter vos canules en pharmacie ?»

Je crains que vous ne puissiez trouver nos canules en pharmacie, c’est un produit à usage professionnel. Par contre nous sommes là pour vous les fournir très facilement.

La planche COLON-NET est livrée avec 2 canules, et les canules supplémentaires coûtent 5.90€ les 3 (commande minimum). Profitez-en pour nous commander du psyllium, indispensable pour votre cure détox, et la poudre de chlorophylle (herbe de blé GIRME'S) mentionnée dans le programme pour la cure.

19.  «J'ai lu qu'on pouvait ajouter des produits dans l'eau du jerrycan. Ail, infusions, café, urine... Qu'est-ce que cela apporte ?»

Effectivement, il peut être parfois intéressant d’ajouter à l’eau de vos irrigations certains éléments. En attendant soyez sûr/e que faire vos irrigations à l’eau tiède sera déjà excellent...

Si vous vous intéressez à l’urinothérapie (Amaroli), de nombreux livres existent, en particulier AMAROLI  aux éditions Marco PIETTEUR par le docteur Christian Tal SCHALLER.

20. «80% des irrigations coloniques donnent suite à des dépressions, c'est là un aspect peu connu en partie parce que l'on a toujours tendance à vanter les mérites d'une technique dont on ignore tous les effets sur ceux qui la reçoivent. Peu de ces personnes qui se retrouvent en dépression osent l'avouer au praticien qui a pratiqué l'irrigation et donc ceux-ci n'ont pas de retour d'information sur le phénomène. Quand elles le font les praticiens sont bien sûr persuadés que l'irrigation n'y est pour rien.»

80% dites-vous... Qui a pu, et comment, établir de telles statistiques ? Méfions-nous des chiffres que l’on peut trouver ici et là...

Certaines personnes mettent beaucoup de zèle à dénigrer des pratiques simplement parce qu’elles ne leur plaisent pas... Combien de gens critiquent le jeûne sans avoir jamais sauté un repas de leur vie ?!!... 

Ne vous avancez-vous pas un peu vite en suggérant que je "vante les mérites d'une technique dont j’ ignore tous les effets", pour reprendre vos mots. Comment oserais-je faire une chose pareille ? Je pratique sur moi-même l’irrigation du côlon depuis 35 ans ; j’ai encadré de nombreuses personnes qui venaient se faire 2 irrigations par jour matin et soir pendant 5 jours, tout en continuant à travailler et vivre normalement le reste de la journée. Je n'ai jamais remarqué de dépression... Mais plutôt de la joie dans le regard de ces gens qui voyaient sortir de leur corps le genre de choses dont vous avez les photos sur
www.colon-net.com, et qui se sentaient renaître...

Vous parlez d’ « avouer au praticien », mais avec la planche COLON-NET, il n’y a pas de praticien. La planche COLON-NET est un outil de santé qui confère une totale autonomie, chacun pratiquant à son rythme, à sa manière...

21.  «S'intoxiquer est tout à fait normal, cela fait partie de la vie »

Tout à fait d’accord avec vous ; et c’est justement pour cette raison que de temps en temps, on se nettoie l’organisme en s’arrêtant un peu de manger et en pratiquant des irrigations du côlon...!

22.  «Quant à la princesse Diana et aux stars d'Hollywood, on peut franchement trouver mieux comme références de "santé" et de stabilité psycho-émotionnelle... N'avez-vous jamais remarqué la schizophrénie et les troubles du comportement et de la personnalité présents dans ces milieux ?»

Je vous le concède, mes références sont un peu « tape à l’oeil » et je vous recommande de vous intéresser au reste du dossier plutôt qu’à ce passage...

Il reste que l’irrigation du côlon connaît un formidable regain d’intérêt dans le monde entier aujourd’hui, et que les millions de personnes qui l’ont pratiquée avec sagesse depuis des dizaines d’années s’en félicitent. 

Quant aux possibles problèmes psycho-émotionnels de certaines de ces célébrités, je trouve votre raccourci un peu hâtif... Il ne faut pas écarter la possibilité que les nombreux schizophrènes de « ces milieux » n’aient justement jamais pratiqué l’irrigation du côlon... et que ceux qui la pratiquent ne soient plus schizophrènes... si tant est qu’ils l’aient jamais été.

23. « Pouvez-vous m’expliquer comment fonctionne votre appareil ?

La planche COLON-NET n’est pas un « appareil ». Elle n’est qu’une… « planche », un support spécialement conçu pour pouvoir s’y allonger au-dessus des WC et procéder proprement à des irrigations du côlon dans l’intimité de son chez-soi -avec les quelques accessoires que nous fournissons (canules rectales, tuyauterie plastique, clamp, etc.) et un récipient ou jerrican que vous trouverez partout…

24.  « Où peut-on se procurer la planche COLON-NET ? »

La planche COLON-NET est vendue par l’association Nature & Partage, créateur du site Internet
www.colon-net.com, et seul représentant en France du fabricant.
 

* * * * * * *
L’utilisation de ce site implique l’acceptation de nos conditions.
© 2007 Nature & Partage. Tous droits réservés.


Mentions légales Nos sites amis Attention Webmasters ! Plan du site